De quoi s’agit-il ?

Le 6 mars 2018, une campagne d’information fédérale sur les risques nucléaires a été lancée, confiant aux pharmaciens un rôle clé : la distribution préventive de comprimés d’iode à la population. Il fallait enregistrer l’iode délivré (par boîte de 10 comprimés pour 4 personnes au maximum) au nom de la personne ayant retiré les comprimés. La délivrance devait être accompagnée de conseils et d’informations ad hoc au moyen d’une brochure. Le pharmacien a reçu une rémunération unique de 120 euros pour la distribution et la supervision de l’iodure de potassium.

Objectif

La distribution de ces comprimés d’iode faisait partie d’une série de mesures préventives visant à éviter le risque nucléaire ou à réduire son impact.

Agrégation et filtrage des informations par FarmaFlux. Les informations suivantes seront communiquées par les initiateurs.

Résultats Déploiement Visual Impact

Après le début de la campagne, l’APB et l’OPHACO ont transmis sur base mensuelle au SPF Affaires intérieures, par le biais de Farmaflux, les chiffres sur les comprimés d’iode délivrés par région. Selon les données anonymisées et agrégées de FarmaFlux conformément à la législation RGPD, 2 090 pharmacies ont délivré au total 262 592 boîtes au cours des mois de mars et d’avril 2018. Près de 75 % ont été délivrées à 180 509 patients individuels et plus de 25 % aux responsables de 2 845 écoles, crèches, etc. Plus de 85 % des boîtes ont été délivrées en dehors des zones à risque nucléaire. Fin mai 2018, le compteur affichait 552 949 boîtes.

Liens

Personne de contact du projet

Personne de contact auprès de FarmaFlux

Marc Buckens
info@farmaflux.be