La collecte des données : « Merci à tous les pharmaciens participants»

Avec en ligne de mire le soutien de la profession, FarmaFlux fournit aux pharmaciens divers outils et solutions. Dans cette optique, un relevé statistique mensuel des CNK enregistrés est envoyé à quelque 25 initiatives de soins (des unions professionnelles, mais aussi des organisations faîtières comme le VAN, des universités et les autorités…). Aujourd’hui, nous leur donnons la parole.

La Prof. Lies Lahousse, de l’Université de Gand, est responsable de l’analyse des données du projet « Sevrage tabagique » du VAN. Déployé en mai 2021, ce projet mettait l’accent sur le rôle du pharmacien dans la prévention. Lies : « Les chiffres relatifs au sevrage tabagique seront traités dans une publication destinée à la recherche scientifique. La période de suivi était d’un an, la collecte des données s’est donc déroulée jusqu’à la fin du mois de juin 2022. Il ressort des résultats préliminaires des 300 entretiens de sevrage tabagique enregistrés que 32 % des patients voulaient essayer d’arrêter avec une thérapie de substitution nicotique (TSN), 30 % avec un conseiller, 8 % sans aide. Ils étaient 30 % à ne pas vouloir arrêter. L’enregistrement de ce dernier groupe est également important. Merci donc à tous les pharmaciens participants, car des données de qualité permettent la poursuite des recherches. »

Une large portée
« La littérature a déjà démontré que les pharmaciens peuvent apporter un soutien comportemental efficace aux personnes qui tentent d’arrêter de fumer ; leurs conseils sur la bonne utilisation des TSN sont également cruciaux. Les données recueillies sur le sevrage tabagique confirment que les pharmacies ont une large portée, même auprès des (jeunes) personnes sans comorbidité. Grâce aux données de suivi de FarmaFlux, il est également apparu que plus d’1 personne sur 3 (sur les 300) a effectivement commencé une TSN dans les 6 mois, de sa propre initiative ou grâce à l’aide obtenue après avoir été réorientée par le pharmacien. »

La livraison à domicile : un service très répandu
APB utilise également les codes CNK pour tirer des conclusions et prendre des mesures sur la base des données. Birgit van de Wijer, chef de projet livraison à domicile : « Une enquête auprès d’environ 300 pharmaciens a montré que nombre d’entre eux pratiquaient déjà la livraison à domicile. C’est pourquoi nous avons créé un code CNK en avril 2021 pour enregistrer chaque livraison à domicile, quel que soit le système. En fait, nous voulions utiliser ces chiffres pour montrer que le service était très répandu et le communiquer au grand public. Cependant, les chiffres ont continué à ” vaciller ” entre 400 et 600 enregistrements. Nous pensons que c’est une sous-estimation, mais que les pharmaciens ont d’autres choses à gérer que d’enregistrer ce code CNK. »

Les autorités
Par le passé, FarmaFlux a également travaillé au service du gouvernement fédéral, plus précisément lorsqu’il a été décidé de distribuer des comprimés d’iode à titre préventif en mars 2018. Selon les données anonymes et agrégées de FarmaFlux transmises au SPF Affaires intérieures, 2 090 pharmacies ont ensuite délivré un total de 262 592 boîtes au cours des mois de mars et avril 2018. À la fin du mois de mai 2018, le compteur s’élevait à 552 949 boîtes. Au début de la guerre entre la Russie et l’Ukraine cette année, FarmaFlux a constaté une hausse soudaine de la demande. Ainsi, 54 740 boîtes ont été délivrées à 52 192 patients le 2 mars et 65 010 boîtes à 64 431 patients le 4 mars. FarmaFlux a ensuite tenu l’AFMPS et le Centre de crise régulièrement informé.

Défense des intérêts professionnels
Pendant la pandémie de COVID-19, le gouvernement s’est également adressé à FarmaFlux. D’abord pour informer le grand public sur la vaccination COVID-19, ensuite pour l’enregistrement des tests rapides. FarmaFlux a très rapidement développé des eForms. Les chiffres recueillis ont permis d’établir au plus vite des rapports destinés aux pharmaciens et aux niveaux local, régional et national. Ces données ont contribué à la reconnaissance des pharmaciens comme partenaires fiables dans la stratégie de dépistage et de vaccination.

Ces exemples illustrent clairement que la collecte de données contribue à démontrer l’importance du pharmacien en tant que prestataire de soins de la 1ère ligne. Mesurer, c’est savoir, et FarmaFlux veille en permanence au respect du RGPD.

Published by

Related Posts