La Boîte jaune : une solution simple et salvatrice !

Comment une simple Boîte peut sauver des vies. Rosette Broeckx, chef de projet de la Plate-forme régionale pour la participation des personnes âgées (RPO), parle avec enthousiasme du projet de la “Gele Doos”(Boîte jaune) mis en œuvre dans la région campinoise.

Rosette Broeckx : “L’idée nous est venue du Canada, où elle a été imaginée par la police et les pompiers parce que l’on perdait souvent un temps précieux à chercher des informations médicales dans des situations d’urgence. L’idée a été reprise en Wallonie et au Luxembourg sous le nom de Sénior Focus où, selon les pompiers, elle a déjà sauvé cinq vies. Ensuite, il y a eu des projets pilotes à petite échelle à Bruges et à Gand”.

Qu’est-ce que la Boîte jaune ?
La Boîte jaune contient des données médicales et autres sur une personne âgée, qui sont utiles aux services tels que les pompiers, la police et les professionnels de la santé en cas d’urgence. Elle est mise dans le réfrigérateur, car c’est un endroit facile à trouver pour les services d’urgence dans chaque maison. En apposant l’autocollant prévu à cet effet à l’intérieur de la porte d’entrée, les services d’urgence savent qu’une Boîte jaune se trouve dans le réfrigérateur.

Problèmes liés au coronavirus
Rosette Broeckx : “Nous travaillons sur ce projet, qui est une collaboration entre RPO, Welzijnszorg Kempen et la province d’Anvers, depuis 2019. En raison des consultations avec les administrations locales, il a fallu beaucoup de temps pour mettre au point la partie administrative.” Au total, 22 communes campinoises participent au projet, pour lequel des Boîtes ont été achetées via un système d’achat groupé. Les municipalités participantes déterminent elles-mêmes l’âge auquel les personnes âgées reçoivent une Boîte jaune et si les personnes souffrant d’un handicap ou d’une maladie chronique sont également éligibles.  Rosette : “L’intention était de distribuer et d’expliquer la Boîte lors de réunions de personnes âgées ce printemps. Cependant, corona nous a court-circuité et nous avons été obligé de trouver d’autres solutions. D’une part, les Boîtes ont été distribuées dans les pharmacies, ce qui présentait l’avantage que les pharmaciens pouvaient immédiatement y placer le schéma de médication. D’autre part, à Turnhout, où nous avons démarré le projet, nous avons également utilisé les boulangeries par nécessité, car c’étaient des endroits où les personnes âgées venaient pendant le confinement. Nous sommes très conscients que ce n’était pas une solution idéale, vu que car nous ne savons pas si les personnes ont effectivement utilisé la Boîte. Mais quelle que soit notre gratitude envers les boulangers, nous ne le réitérons pas. Mais même maintenant, corona sabote nos projets d’évaluation de l’utilisation de la Boîte lors de réunions pour les personnes âgées. Il est nettement plus facile d’interroger une centaine de personnes réunies en même temps, que de le faire de manière numérique”.

Autres groupes cibles
Rosette : “Entre-temps, nous avons appris qu’une telle Boîte jaune peut également être utile pour les mères célibataires avec enfants ou pour les célibataires en général, ou encore pour les familles, car de cette manière, des informations cruciales sont toujours à portée de main à un moment où une personne peut ne pas avoir les idées claires et ne pas savoir quel est le groupe sanguin d’un membre de sa famille ou quels médicaments il prend. Nous recherchons donc un grossiste qui pourrait vendre les boîtes.”

Partage de l’information
« 
Nous avons également remarqué que la Flandre s’intéresse au déploiement du projet. Ce serait bien, car nous avons beaucoup travaillé sur la fiche médicale. Nous l’avons faite vérifier par un médecin urgentiste, une infirmière, des personnes âgées pour voir si elles comprenaient comment remplir le formulaire, une personne ne parlant pas très bien le néerlandais, une personne malvoyante, etc. car nous voulions être sûrs que ce formulaire serait fonctionnel. Nous avons également rédigé un scénario. Je serais donc heureux que tout cela soit utilisé et que d’autres puissent apprendre de nos expériences.”

La Boîte jaune est clairement un projet qui mérite plus d’attention, car elle peut effectivement sauver des vies, à condition que la fiche médicale soit tenue à jour, sinon elle est inutile pour les services d’urgence. Rosette : “J’ai entendu un médecin urgentiste dire qu’il avait déjà sauvé une vie grâce à cette boîte, donc cela en vaut certainement la peine !”

Plus d’informations : rosette.broeckx@skynet.be – https://www.welzijnszorgkempen.be/gele-doos (uniquement en NL) – Même initiative au Luxembourg : Sénior Focus

Published by

Related Posts