Tech et soins vont de pair

Il est bien connu que des géants technologiques tels que Facebook, Google, Apple, Microsoft et Amazon investissent dans le secteur de la santé depuis un certain temps, mais que d’autres entreprises technologiques sont également impliquées dans ce secteur est parfois moins connu.

Si l’importance des technologies numériques (IA, robots médicaux, télémédecine) dans le secteur de la santé devait encore être démontrée, la pandémie de Covid-19 l’a faite une fois pour toutes. Les 5 plus grandes entreprises technologiques dont la réputation a été entaché auprès du grand public ont profité de cette crise pour contribuer à la lutte contre cette pandémie. Dans son Ebook, Tech géants de la santé (Tech giants in healthcare), le Dr Bertalan Mesko explique ce que chaque entreprise a fait. Mise à part ces 5 plus grands, Mesko met également en avant d’autres acteurs, dont certains ne sont pas immédiatement liés aux soins de santé. Nous examinons de plus près quatre d’entre eux.

Uber
Il y a deux ans, Uber a créé aux États-Unis le service Uberhealth qui assure le transport médical non urgent vers et depuis les hôpitaux via une plateforme HIPAA, c’est-à-dire une plateforme qui respecte la confidentialité des données des patients et d’autres informations sur la santé. Pendant la crise de Corona, Uber a étendu ses services de santé pour inclure le transport gratuit des prestataires de soins de santé vers et depuis leurs patients. C’est également le cas en Inde, où le service UberMedic fonctionne 24 heures sur 24, 7 jours sur 7.

Samsung
Samsung a également surfé sur les tendances en matière de santé avec des wearables, de la télémédecine et des solutions de VR (Réalité Virtuelle). Grâce à un partenariat avec American Well, l’application santé de Samsung dispose d’une plateforme de télémédecine HIPAA LiveHealth Online qui permet aux consommateurs et aux patients de contacter directement les prestataires de soins de santé via leur smartphone pour des visites urgentes, des contre-expertises, etc. La Galaxy Watch Active 2 pourrait même bientôt créer un ECG, surveiller votre tension artérielle et compter vos calories – ce qui pourrait être utile pour perdre rapidement les kilos du confinement.

Sony
D’autre part, Sony est très occupé à développer des produits spécialisés dans le domaine de la microchirurgie, de la technologie de communication et des solutions de flux de documentation. À chaque étape du flux de travail de l’imagerie médicale dans les blocs opératoires, les produits de Sony Medical visent à améliorer les pratiques chirurgicales modernes. Cela a conduit au lancement de NUCLeUS, une plateforme d’imagerie numérique intelligente qui permet au personnel du bloc opératoire de l’hôpital néerlandais St Jansdal de gagner du temps grâce à la consultation à distance, à la connexion efficace des équipements dans chaque bloc opératoire, ainsi qu’à une meilleure utilisation des salles d’opération et équipement de l’hôpital.

Philips
Cette vue d’ensemble ne manque pas non plus à Philips. Ils ont introduit des produits innovants tels que le Philips Lumify, un ultrason portable, et le Philips SmartSleep, un bandeau de suivi de la traînée. De plus, le centre médical universitaire d’Utrecht utilise la combinaison de ces capteurs intelligents avec son système informatique pour surveiller à distance les patients COVID-19.Avec la tendance à se tenir au courant de l’actualité dans le monde médical, Philips a notamment lancé un portail en ligne pour aider les professionnels de la santé à traiter les questions liées à COVID-19. Ce portail fournit des liens facilement accessibles vers les systèmes d’assistance respiratoire, les protocoles d’imagerie diagnostique, etc.

Données à caractère personnel sensibles
Le livre de M. Mesko ne montre pas seulement clairement l’importance des entreprises technologiques pour la transformation numérique du secteur de la santé, il souligne également que la coopération entre ces entreprises et les autorités est cruciale pour parvenir à des solutions sûres et respectueuses de la vie privée lors du traitement des données sensibles des patients.

En savoir plus: lire tout l’Ebook (en anglais)
Image au-dessus de l’article: Mesko, o.c., p. 8

Published by

Related Posts