Dépistage du cancer de la peau en pharmacie? C’est possible!

La semaine de prévention annuelle du cancer de la peau, qui encourage les gens à se faire tester, a été présentée sous une autre forme suite au Covid19 en mettant l’accent sur l’autotest. Les applications permettant de détecter les mélanomes sont également une bonne alternative. Dans les pharmacies norvégiennes, des examens de la peau se font depuis des années.

Le cancer de la peau ou le mélanome est la forme de cancer qui se développe le plus rapidement. Entre 2004 et 2016, le cancer de la peau a connu une croissance explosive de 342 %. (Source : Fondation Registre du Cancer). Une raison suffisante pour Euromelanoma d’insister sur la prévention et le dépistage depuis plus de 20 ans. Cette organisation, active dans 33 pays est gérée par un réseau de dermatologues européens qui travaillent ensemble sur une base volontaire. Sur leur site, vous trouverez à la fois une vidéo montrant Pascale Platel qui vous explique comment tester vous-même votre peau et un dépliant plein de conseils sur les points à surveiller, les personnes à risque et les mesures à prendre.

Une application n’est pas l’autre
Une poignée d’applications prétendent aider à la détection précoce du cancer grâce à l’autotest, mais elles ne sont pas toutes aussi fiables. Les recherches d’un hôpital néerlandais montrent que l’application Skin Vison reconnaît le cancer de la peau ‘avec certitude’ dans 80 % des cas et ‘avec une forte probabilité’ dans 95 % des cas. Cette application vous permet de prendre des photos de taches de beauté ou des lésions potentiellement suspects. Ensuite, le programme les analyse et donne un avertissement orange ou rouge en cas d’un éventuel cancer de la peau. Si le résultat est positif, la photo peut être partagée directement avec un médecin. En outre, toutes les photos sont enregistrées afin que vous puissiez remarquer plus rapidement les changements des taches de beauté.

Un pas de plus
En Australie, où le cancer de la peau est le numéro 1 des cancers, on travaille sur une application qui utilisant l’IA prend des photos haute résolution de votre corps et les envoie à un serveur via votre smartphone. Quelques minutes plus tard, vous obtiendrez une image 3D complète de votre corps dans laquelle toute tache de naissance ou lésion cutanée est identifiée et analysée et comparée aux scans précédents.

Dans la pharmacie
Dans 100 pharmacies norvégiens Boots, vous pouvez faire scanner vos taches de beauté depuis des années.


© Boots 

Anne Margarethe Aldin Thune, responsable de la communication de Boots Norvège (voir sa photo ci-dessus) explique : « En Norvège, le cancer de la peau est fréquent, probablement à cause de notre peau claire et de notre habitude de passer beaucoup de temps à l’extérieur quand il fait beau. Chez Boots, nous informons nos patients exhaustivement sur la manière de se protéger du soleil et comment en profiter en toute sécurité. Le balayage par spot moléculaire fait partie de cette offre globale que nous proposons à nos clients. Le scan est effectué à l’aide d’une technologie qui photographie quelques millimètres sous la surface de la peau afin de saisir les changements pertinents. Le pharmacien envoie ensuite le scan aux télé dermatologues de ScreenCancer pour l’analyser, accompagné de quelques informations personnelles sur le patient. Le patient est ensuite informé si la tache de beauté doit oui ou non faire l’objet d’un examen complémentaire. Mais notez bien qu’il ne s’agit pas d’un diagnostic. Un patient doit toujours consulter un médecin pour une biopsie si une tache semble suspecte. »


© Boots 

Accessible
Chez Boots Norvège, ils considèrent ce service comme un complément important aux médecins généralistes, car de nombreux patients ont peur de faire une visite chez le médecin. À la pharmacie, ce service est facilement accessible et on n’a pas besoin d’une ordonnance médicale. Anne Margarethe Aldin Thune : « Les hommes en particulier sont un groupe cible important pour nous, car le nombre de cancers de la peau parmi eux est en augmentation. En effet, non seulement ils vont moins souvent chez leur médecin de famille, mais ils utilisent également moins de crème solaire. »

Est-ce qu’un tel scan de la peau pourrait être une idée pour chez nous ? En tout cas, c’est un bon exemple de la manière dont le pharmacien peut jouer son rôle de prestataire de soins de première ligne.

Published by

Related Posts