Corona et la technologie

Voilà plusieurs semaines que le coronavirus domine l’actualité en nous submergeant de faits exacts et de fake news. Parmi ces nouvelles, nous avons déniché quelques articles démontrant le rôle que la technologie peut jouer dans cette crise.

Les géants de la technologie Google, Apple et Facebook ont souvent fait la une dans le mauvais sens du terme en raison de leur inaction à arrêter la propagation de fake news sur leurs plateformes. Cette crise les a toutefois poussés à adopter une approche différente en publiant des sources officielles et fiables en haut des résultats de recherche d’informations sur le coronavirus. Depuis quelques années, Facebook essaie également d’exploiter de façon plus utile ses énormes fichiers de données dans le cadre du programme Data for Good. Ainsi, en utilisant des données d’utilisateurs anonymisées, Facebook soutient actuellement des chercheurs et des organisations afin de donner un aperçu du mode de propagation du virus, du mode et du lieu de mise en œuvre des soins ainsi que de l’effet des mesures prises. Ceci passe notamment par la carte de prévention des maladies, qui indique le lieu de vie des personnes, leurs modes de déplacement et leur mode d’utilisation de leur téléphone. Combinées aux informations épidémiologiques, ces données permettent de mieux comprendre les voies d’apparition des maladies par contact humain.

En accéléré
Même les plus grands détracteurs de la numérisation des soins se rendent à présent compte de la chance que nous avons que la technologie soit déjà bien établie dans ce secteur. Ainsi, la télésurveillance et les téléconsultations permettent de respecter la distanciation physique nécessaire, tandis que les robots sociaux dans les centres de soins résidentiels prouvent leur utilité en épaulant le personnel infirmier. Les robots viennent également d’être impliqués dans l’analyse des tests de corona. En savoir plus.

L’activité physique en ces temps de corona
On nous le répète tous les jours : il faut pratiquer suffisamment d’activité physique en ces temps de corona. Un chouette gadget dans ce contexte est le nouveau bracelet connecté Fitbit Charge 4. Le capteur GPS intégré vous permet de laisser tout simplement votre smartphone chez vous tout en visualisant par la suite votre itinéraire exact sur une carte. En l’emportant avec vous, vous mesurerez votre vitesse moyenne de manière bien plus précise grâce au GPS. Un autre ajout est la fonction de paiement sans contact Fitbit Pay, autrefois uniquement disponible sur les montres connectées de Fitbit. Et pour la première fois, le Charge 4 prend en charge Spotify : vous pouvez donc contrôler Spotify à distance sur d’autres appareils avec votre Fitbit. Il suffit de recharger la batterie une fois tous les six à sept jours, sauf lorsque vous activez la fonction GPS, celle-ci réduisant considérablement l’autonomie.

Intelligence artificielle (IA)
Deux sociétés néerlandaises ont développé le logiciel d’IA CAD4COVID, qui permet aux médecins de voir sur une radiographie des poumons si le patient est atteint du coronavirus. Ils espèrent que le logiciel pourra aider à combattre le virus dans les pays en voie de développement ou dans des pays comptant peu d’établissements de santé, mais où le risque d’infection par corona est élevé. Le logiciel est disponible gratuitement. Au Rwanda, on utilise déjà un logiciel d’IA de ce genre pour la détection de la tuberculose.

Des chiffres exponentiels
Un fait frappant dans cette pandémie est que les chiffres sont souvent déjà dépassés au moment de leur annonce. Cette vidéo montre un autre mode d’affichage des chiffres de tous les pays. Le graphique indique notamment que le nombre d’infections a augmenté partout de la même manière et quels pays affichent déjà une tendance à la baisse.

Si vous souhaitez en savoir plus sur les dernières tendances et innovations technologiques dans la lutte contre le Covid-19, cliquez ici pour télécharger le livre électronique gratuit (en anglais).

Published by

Related Posts