La FemTech

Image © Rtslabs.com

La Femtech, un secteur négligé depuis des années, connaît de nos jours une croissance progressive et sa valeur d’ici 2025 est estimée à environ 50 milliards de dollars.

Qu’est-ce que la Femtech ?
« Femtech » est l’abréviation de « technologie féminine », la technologie pensée (surtout) par et pour les femmes. Ce secteur comprend des solutions numériques de fertilité, des applications de suivi pour les règles, les soins périnataux et l’allaitement, le bien-être sexuel des femmes et des soins de santé en matière de reproduction. Le terme a été inventé par la Danoise Ida Tin, cofondatrice de l’application Clue (voir ci-dessous).

Plus un bastion masculin
Non seulement la technologie est encore essentiellement une affaire d’hommes, mais les applications, les trackers et les dispositifs portables sont également souvent conçus pour les hommes, alors que l’apport des femmes – dans de nombreux cas, les futures utilisatrices – est quasi inexistant. Les règles ont une incidence sur les performances, sans parler de la grossesse. Il a pourtant fallu beaucoup de temps pour que Fitbit et Apple Health adaptent leurs fonctionnalités aux femmes. Par ailleurs, le monde des affaires a longtemps hésité à investir dans la Femtech malgré la demande pour de tels produits et le potentiel : près de 50 % de la population mondiale est composée de femmes. Heureusement, nous constatons entre-temps une croissance exponentielle aussi bien du nombre de produits et du nombre de femmes dans les entreprises de technologie que du pourcentage d’investissements dans ces entreprises.

Europe
Les deux exemples ci-dessous illustrent l’engagement de l‘Europe dans le secteur de la Femtech : Clue est une application de suivi des règles lancée avec succès par une entreprise berlinoise en 2013. En plus d’assurer un suivi, il s’agit aussi d’une plateforme de test pour les produits Femtech, qui fournit des informations sur la recherche académique au sujet de la santé des femmes. L’avantage de l’appli est qu’elle vous offre la possibilité de visualiser les tendances (moment de l’ovulation) et de combiner vos données avec d’autres (habitudes de sommeil, douleurs physiques). Vous recevez des notifications sur votre smartphone et vous avez toujours vos données à portée de main.

Elvie est une entreprise britannique qui a conçu le premier tire-lait sans fil et silencieux dont le succès fut tel qu’il y a une liste d’attente. Son Elvie Trainer compact servant à raffermir les muscles du plancher pelvien a déjà remporté un prix et est recommandé par les professionnels de la santé. Sur leur site, on peut lire : « Nous abordons les problèmes en tant que femmes et nous apportons une solution en tant qu’ingénieurs, scientifiques et concepteurs… ». Découvrez ici une liste de start-up françaises FemTech.

Autonomiser les femmes au Moyen-Orient et en Afrique du Nord

Le Moyen-Orient n’a pas non plus échappé à la tendance Femtech. La plateforme Nabta Health a pour mission de fournir aux femmes du monde entier une gamme de services de santé, dont des conseils cliniques, des recommandations personnalisées sur l’alimentation, l’activité physique, le sommeil, etc., ainsi que des avis sur des produits de consommation et des consultations virtuelles. Nabta, qui sera d’ici 2020 la plus grande plateforme de santé des femmes au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, veut notamment réfuter l’idée que les femmes sont souvent responsables de l’infertilité, alors que la recherche indique qu’il s’agit d’un problème croissant chez les hommes. Cette plateforme numérique anglo-arabe recourt à l’apprentissage automatique et à l’IA.

La semaine prochaine : interview de Julien Penders sur le projet Beatle de la société FemTech belgo-américaine Bloomlife.

Published by

Related Posts