ABC de l’impression 3D

Dans cette mini-série sur l’impression 3D, nous vous expliquons brièvement de quoi il s’agit, le nom parle pour lui-même et une vidéo en dit plus qu’une longue explication. Nous examinons les applications possibles, leur utilisation dans les soins de santé et nous en apprenons plus au sujet du projet sur lequel l’APB travaille en collaboration avec UGent pour imprimer des médicaments. En outre, nous examinons également la manière dont l’impression 3D se développe progressivement dans le contexte européen et crée de nouvelles possibilités.

De quoi s’agit-il ?

Au départ, l’impression 3D nous semblait être une idée futuriste, mais elle est déjà bien établie. Comment cela fonctionne ? Une imprimante 3D utilise un fichier numérique pour créer des objets tridimensionnels qui sont construits couche par couche. Contrairement à une imprimante normale, aucun papier n’est utilisé, mais bien une grande variété de matériaux comme le plâtre, l’or, le bioplastique, la céramique, etc. Ces deux films expliquent le fonctionnement de manière simple.

Applications possibles

Les applications sont presque illimitées. Des tasses en plastique, des lunettes, des chaussures, des chaises, des bijoux en or et du béton. Même la nourriture, les vêtements et même les maisons sont des applications possibles.

Avantages

L’impression 3D s’inscrit dans la tendance actuelle où les objets sont produits en édition limitée et spécifiquement adaptés aux besoins individuels (fabrication personnelle/personal manufacturing). Les imprimantes 3D permettent de produire rapidement à petite échelle et à faible coût. Et cela pourrait bien signifier une révolution mondiale. Si nous commencions à imprimer nos propres vêtements au lieu de les faire fabriquer dans des pays sous-développés, cela permettrait de faire des économies sur les frais de transport, ce qui serait certainement bénéfique pour l’environnement. De plus, l’impression 3D ne nécessite qu’un seul investissement dans une imprimante. Il existe différents programmes informatiques 3D (également des gratuits) qui permettent de faire marcher facilement une imprimante 3D. Cela rend les imprimantes 3D très conviviales pour les consommateurs. Parce qu’une imprimante 3D peut imprimer presque n’importe quel objet désiré, les possibilités sont presque infinies; en plus une touche personnelle peut être donnée au produit final. En raison des faibles coûts de développement, de démarrage et de production, le rapport qualité-prix des produits imprimés 3D est également excellent.

Prix

En termes de prix, il existe déjà des imprimantes 3D à partir de 200 euros, les modèles plus professionnels s’achètent à partir d’environ 2500 € et plus.

La semaine prochaine : l’impression 3D dans le secteur des soins de santé

Published by

Related Posts