De quoi s’agit-il ?

Deux nouveaux codes de soins sont prévus pour enregistrer l’accompagnement des patients par les pharmaciens après leur sortie d’un centre de soins intermédiaire. (*) Conformément au code, ces codes sont liés à celui de l’action existante des enveloppes, mais permettent de définir les patients ayant quitté un centre de soins intermédiaire.
Deux scénarios :
1. Le prestataire de soins (infirmier ou pharmacien coordinateur) du centre de soins intermédiaire qui effectue l’accompagnement de sortie remet une enveloppe au patient. Cela s’applique aussi bien aux patients COVID-19 qu’aux non COVID-19. L’enveloppe contient le schéma de médication, le formulaire d’enregistrement et les éventuelles ordonnances. À la réception, le pharmacien enregistre la démarche et les constatations sur le formulaire d’enregistrement. Par ailleurs, le pharmacien scanne le code CNK sur l’enveloppe.
2. Le pharmacien reçoit du patient un schéma de médication autrement que par le biais de l’enveloppe. Il enregistre la démarche et les constatations sur un formulaire d’enregistrement électronique. Les pharmaciens enregistrent par ailleurs l’accompagnement de sortie au moyen d’un code CNK distinct, ce qui permet de mesurer le nombre d’entretiens menés de cette manière.

Dans les deux scénarios, cet accompagnement de sortie assure la continuité de la gestion des médicaments du patient. Cela comprend également la conclusion d’accords avec le patient et/ou l’aidant sur les soins spécifiques dont le patient a besoin, comme la livraison de médicaments à domicile.

(*) En Flandre, lors de la crise corona, des centres de soins intermédiaires (« schakelzorgcentra ») ont été ouverts pour faciliter une transition fluide des patients de l’hôpital à leur domicile et pour s’assurer que les lits d’hôpital étaient destinés en priorité aux patients Covid-19.

Objectif

Sur la base de ce code, des recherches sont menées au sujet de l’accompagnement à la médication pour ce groupe spécifique de patients. En effet, la continuité de la gestion des médicaments lorsqu’un patient quitte le centre de soins intermédiaire est très importante. Le fait que le pharmacien scanne le code de soins permet au groupe de recherche de contrôler le nombre d’enveloppes arrivant à la pharmacie par rapport au nombre d’enveloppes remises dans les centres de soins intermédiaires, ainsi que le nombre d’entretiens de sortie qui ont lieu sans que le patient reçoive une enveloppe destinée au pharmacien.

Pour l’étude sur l’accompagnement des patients après leur sortie du centre de soins intermédiaire, l’approbation a été demandée au Comité d’éthique de recherche de l’UZ/KU Leuven. Via FarmaFlux, il suffit de connaître le nombre de codes de soins scannés.

Agrégation et filtrage des informations par FarmaFlux. Les informations suivantes seront communiquées par les initiateurs.

Liens

Personne de contact du projet

Veerle Foulon Pharmacologie Clinique et Pharmacothérapie KULeuven
Département Sciences Pharmaceutiques et Pharmacologiques
veerle.foulon@kuleuven.be
+32 16 32 34 64

Personne de contact auprès de FarmaFlux

Marc Buckens
info@farmaflux.be

Corine Dewinter
 
corine.dewinter@apb.be